Remise à plat

Une page de l’histoire de Coursan se tourne en cette fin mars 2014 et l’aderep, association de défense de l’école de la République, s’en réjouit. L’élection municipale qui a porté à la tête de notre Mairie une liste d’alternance doit transformer notre façon collective de voir la place de l’école, l’importance donnée à la jeunesse de notre village et la conception même de l’éducation populaire. Des promesses électorales à la gestion de la réalité, il y a un monde que nous nous garderons de franchir, à la nouvelle municipalité d’affronter le difficile exercice de transformer le rêve en concret. Nous veillerons quant à nous à ce que nos demandes qui ont été prises en compte dans le projet vainqueur soient bien appliquées, c’est notre rôle. Nous avons aussi à rappeler que certaines de nos propositions restent à étudier.

L’aderep n’a pas pris position dans la campagne électorale contre une personne, contre une liste ou contre des idées mais bien contre celles et ceux qui soutenaient un système absurde qui voulait opposer les citoyens ou qui permettait de décider a priori de celui qui, parce qu’il avait la bonne carte ou le bon copain, allait penser comme il fallait ou de celui qui allait exprimer une idée pré-classée « nauséabonde et ridicule ». En osant se créer, l’aderep cumulait délit de sale gueule (y avait des neo-coursannais là dedans) et délit de sale pensée (ils pensent par eux-mêmes). Nous nous sommes battus depuis le dépôt des statuts de l’association pour convaincre le plus grand nombre de nos concitoyens qu’ils avaient le pouvoir de changer ce système qui faisait qu’un conseiller municipal n’avait pas la possibilité de prendre position sans avoir la traduction de la pensée d’un adjoint qui lui-même n’avait de délégation que le titre (et l’indemnité) puisqu’il ne pouvait pas décider sans avoir consulté le Maire. Ce mépris de fait par l’élu de la parole du simple utilisateur du service public, nous nous réjouissons que les nouveaux élus coursannais aient affiché la volonté d’y mettre fin. Là aussi, même si nous ne représentons que 20% des parents coursannais aux élections, nous ne relâcherons pas la vigilance puisque nos idées, nos projets, même s’ils sont encore minoritaires doivent être pris en compte dans le débat démocratique.

Enfin, et l’équipe qui se met en, place s’y est engagée, l’aderep aura un lieu où porter la parole de ses adhérents et de ses électeurs pour la défense de l’école publique et l’amélioration du service municipal rendu à la collectivité coursannaise. Je veux parler ici par exemple de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, des moyens matériels alloués aux acteurs de l’éducation, du rôle du personnel municipal au service des enfants, de l’amélioration de l’environnement scolaire et des infrastructures extrascolaires, péri- et postscolaires…

Sympathisants et adhérents de l’aderep, il n’est visiblement plus honteux de partager ensemble nos bonnes idées et d’en faire profiter notre village. En attendant de les voir appliquer, et parce que nous ne sommes pas vraiment naïfs pour ne croire qu’aux promesses, nous voilà au bout de cinq années de combats difficiles passés de l’honorable statut de « groupuscule de supplétifs à sombres visées électoralistes » à notre réel statut d’association de parents d’élèves reconnue intellectuellement pour la pertinence de sa pensée propre. Une ch’tite claque à la méchanceté et à la bêtise (certains nous ont parlé de magistrale déculottée), vous voyez qu’en servant de révélateur public, en vous informant régulièrement, en prenant notre part de responsabilité dans la campagne électorale, nous avons pu encore une fois servir à quelque chose !

Francis Gillmann, Président de l’aderep



Carnet rose

C’est avec joie que nous vous annonçons la naissance d’une petite fille, Julia, au foyer de notre vice-Présidente, Véronique Loppis. A Véronique et Fred, tous nos vœux de bonheur dans l’éducation de leur quatrième enfant.



aderep infos numéro 4 mars 2014

Depuis le temps que vous vous sentiez orphelins (nous n’avons pas pris part à la campagne électorale des municipales, ce n’est pas le rôle d’une association) nous avions une excuse : l’aderep n’avait aucun de ses membres sur aucune des deux listes en présence pour ce scrutin, mais une des deux listes a repris quasi toutes nos idées et nos propositions (et on adore être plagiés). Cela sentirait comme un salutaire vent de changement, depuis le temps que nous passions officiellement pour avoir des idées néfastes, les voir reprises par d’autres… prouve que nous n’avions pas tout à fait tort, mais aussi que cela vaut la peine de se battre pour une pensée alternative et citoyenne, pour parler de culture même en sol rendu infertile.

Mais si nous en avions parlé en bien durant cette campagne, nous aurions été taxés d’anti… primaires (anti ceux qui pensent que l’on pense mal) ou de soutien inconditionnel à machin chose (pro ceux qui pensent que d’autres qu’eux peuvent penser et du coup, puiser dans nos idées dans l’élaboration de leur programme).

Et comment qu’on marche sur des oeufs pour ne pas dire ouvertement tout le bien que l’on pense de celles et ceux qui nous sont reconnaissants d’apporter de nouvelles idées !

Dimanche prochain arrivera la date à laquelle les électeurs coursannais se prononceront et comme l’électeur coursannais a toujours raison (l’électeur neo-coursannais inclus, voire l’électeur d’ailleurs aussi), il choisira évidemment sans état d’âme de voter pour une meilleure prise en compte de la parole des parents que nous représentons. Notons qu’une des deux listes inclut deux représentants élus de parents d’élèves (non aderep, il est nécessaire de le préciser) qui s’engagent sur un bilan municipal avec lequel ils avaient et nous avions marqué tout au long de ces dernières années nos désaccords communs en matière de qualité de scolarisation des enfants du village : accueil et tarif de la cantine, sécurisation des abords des écoles, subvention transports scolaires… Quel désaveu de leur engagement passé… pour un simple plat de lentilles.

Mais, trêve de papotage (pour cela les dernières semaines, vous avez été servis par celles et ceux qui briguent un mandat municipal), nous vous laissons savourer le nouveau bulletin d’informations distribué ce jour dans nos écoles et y découvrir encore une fois ce que certains tentaient de vous cacher avant que vous n’alliez voter.

A ce propos, petit rappel, n’oubliez pas d’aller porter votre bulletin dans l’urne dimanche, il n’y a qu’un tour pour pouvoir exprimer vos idées.

aderep infos 4..1aderep infos 4..2

aderep infos 4..3aderep infos 4..4



ecoliersenhaiti |
ONG IDEAL-SERVICES-PLUS enr... |
La maternelle Jules Ferry d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DIANE REDESSANNAISE
| apestouendaunis
| lepapierdanstoussesetats