article paru dans la presse, le 21 octobre, commentant le résultat des élections

L'indépendant du 21-10 article paru dans l’Indépendant et le Midi Libre le 21 octobre 2010

 Et les shadoks pompaient... <---- association Théodule de parents d'élèves élus pour "toutes sortes d'animations, lotos, fêtes, goûters", qui "encadrent certaines activités et renforcent l'équipe pédagogique (...) au niveau de la sécurité"... en plein travail

Position de l’aderep :

Nous tenons à rappeler le rôle du parent élu au conseil d’une école afin de clarifier pour tous les limites de sa fonction et sortir du fantasme collectif. Afin de ne pas réinventer le système éducatif français, il faut se référer aux textes officiels sur le rôle du parent élu (http://www.education.gouv.fr/cid2659/les-parents-d-eleves.html).

Le parent d’élève, élu ou non, n’a pas vocation en France à renforcer l’équipe pédagogique mais à prendre toute sa place au sein de l’équipe éducative. Même si certains parents se verraient visiblement bien enseignants à la place des enseignants, l’équipe pédagogique (les enseignants, les psychologues scolaires et dans certaines écoles, les ATSEM) décide du contenu, de la « matière » à enseigner. Dans le premier degré, le primaire, (maternelle + élémentaire), le rôle du parent d’élève élu tel que défini par les textes officiels est : « (…) vote le règlement intérieur de l’école et adopte le projet d’école. Il donne son avis et fait des suggestions sur le fonctionnement de l’école et sur toutes questions intéressant la vie de l’école (intégration des enfants handicapés, activités périscolaires, restauration scolaire, hygiène scolaire, sécurité des enfants). Il peut proposer un projet d’organisation du temps scolaire dérogatoire ». De plus, il peut « assurer un rôle de médiation à la demande d’un parent d’élève ». Dans le second degré (le secondaire), collège + lycée, l’élu a plus de poids puisqu’il vote par exemple le budget de l’établissement.

« Donner son avis » et « faire des suggestions », « pouvoir proposer » n’a jamais été en bon français dans le texte « organiser » ou « encadrer ».

Il ne faut pas mélanger le rôle du parent d’élève élu avec les activités associatives de groupes de parents. Prenons un exemple que tous comprendront. Si l’équipe éducative, enseignants + parents + représentants de la municipalité + personnes compétentes aide l’équipe pédagogique à mettre en œuvre le projet, les textes officiels ne laissent guère de place à l’intervention du parent dans la partie « contenu pédagogique » du projet d’école, mais donne comme mission à l’équipe éducative d’adopter ce projet.

Si une association de parents se propose de prendre en charge qui un loto, qui une tombola, qui un carnaval, si ces activités ludiques peuvent présenter un intérêt certain, à partir du moment où elles ne sont pas inscrites DANS LE PROJET éducatif de l’école, elles ne sont en rien « le loto, la tombola, le carnaval de l’école », et seule ladite association a le droit d’en attribuer les bénéfices qu’elle en retire et qui ne sont donc pas automatiquement reversés à l’école. Elles ont donc leurs places dans la vie associative mais en rien dans la vie de l’école (…et pourquoi pas une corrida de l’école organisée par le club taurin ?). Ce serait obliger les enseignants à s’associer au projet de parents alors que c’est bien l’inverse que la Loi définit. Le droit d’intervention du parent dans l’école ne donne pas droit de décision (cela on peut éventuellement le regretter).

Si un projet d’école a retenu dans la partie « rôle de l’équipe éducative » ou dans celle « moyens à mettre en œuvre », l’idée d’un loto, d’une tombola, d’une kermesse, cela devient, en cas d’adoption, loto, kermesse ou tombola DE L’ECOLE.

La fonction d’élu ne donne pas droit « d’accompagner » ou « d’encadrer » des activités.

Etre parent, c’est individuellement pouvoir couvrir des livres, aider le pédagogue lors d’une sortie, d’une activité qui sans aide extérieure ne pourrait se faire.

Etre parent élu, c’est aussi pouvoir le faire, mais ce n’est pas son rôle.

Beaucoup de parents élus ne connaissent ni leur rôle, ni les textes qui régissent leur statut.

Midi Libre 26-10  article paru dans le Midi Libre et l’Indépendant le 26 octobre 2010 suite à notre communiqué de presse

 Et les shadoks pompaient... <---- association Théodule de parents d'élèves qui continue à user de son mandat pour faire du vent  



tableau d’analyse chiffrée des résultats aux élections sur les trois derniers scrutins

Les chiffres avancés dans l’analyse au sortir des urnes souffraient de quelque inexactitude, en effet, l’an passée il y avait 59 et non 57 suffrages exprimés (105, monsieur ou madame Aceconiange, c’était il y a deux ans). Battons-nous donc la coulpe pour avoir osé tous deux avancer des chiffres que nos mémoires avaient transformés. Cela ne change rien à l’analyse, mais la vérité mérite ces corrections et la honte infligée à votre serviteur. L’aderep a quand même raté cette année le troisième siège à trois voix près (attribution du dixième siège par calcul au plus fort reste). Pour avaler la coupe jusqu’à la lie, j’ai repris ma calculette et sondé les archives qui traînent dans des greniers coursanais pour vous offrir le tableau comparatif sur les trois dernières élections sur l’école primaire Jeanne Miquel (bon, c’est comme fait exprès, cela ne nous dessert pas trop).

Tableau comparatif

Commentaires :

panpan oct 20, 12:36

Bonjour d’après ce que je peut lire sur votre tableau a votre place je ne ferait pas de commentaire comme vous faite en disent que a 3 voie prés vous auriez 3 postes parce que la vous avez prie trait chair 29 à 100 sa ce passe de commentaire. Merci à vous et si vous vouliez corrigé les fautes,faites vous plaisir vous avez que sa a faire.MERCI

réponse de l’aderep :
efektivemens ses sent komentair

véronique oct 21, 8:43

allez encore un donneur de leçon caché derrière son petit écran et…. même pas cap de dire ce qu’il convient de faire puisque comme vous avez pu le constater sur ce blog les membres de l’ADEREP ne font que corriger les fautes, fautes de quoi au fait, allez ADEREP on veut savoir qui a fauté.
Oups !!!! je me suis trompée je croyais être sur le blog radio-trottoir.
En bref, vive les débats intelligents qui permettent de faire avancer les problèmes que peuvent rencontrer parents,enfants et enseignants.
Cher ADEREPIEN et ADEREPIENNE
VIVE LA LIBERTE D’EXPRESSION
ET VIVE……..
LA REPUBLIQUE



résultats officiels des élections à l’école élémentaire Jeanne Miquel

Résultats officiels 



remerciements à nos électeurs

C’est avec courage que nous assumerons notre charge, c’est avec conviction que nous porterons nos idées, merci à tous nos électeurs.

Nathalie BOUZIGUES et Sylvia RAMOS



l’aderep obtient deux sièges à l’élection du 15 octobre à l’école élémentaire jeanne miquel

La campagne électorale est finie, l’électeur a parlé.

Cette année qui marque la naissance de notre association a apporté deux élus* à la liste que nous présentions… C’est loin d’être la majorité, mais c’est un début prometteur et encourageant, pour pouvoir peser de notre sensibilité sur les débats dans ce conseil d’école. Cela nous permettra également de représenter les parents qui nous ont fait confiance dans les lieux de décision ou de choix d’orientation concernant l’éducation des enfants de l’école publique auquels, sans eux, nous n’aurions pas eu accès. L’électeur a parlé, l’électeur a toujours raison, l’électeur a voulu que notre pensée soit aussi entendue, que nos avis soient pris en compte. Que celui qui s’est ainsi prononcé en soit ici remercié.

Notre score de 29 voix sur plus de 140 bulletins exprimés est sans appel, …tout nouveaux que nous étions, nous ne pouvions prétendre, sauf énorme surprise, à la majorité des sièges. Mais c’est une grande avancée de la démocratie, au sein de l’école Jeanne Miquel, que nous avons insufflée, en doublant par notre présence et par la volonté d’une confrontation d’idées, le nombre habituel d’électeurs (l’an passé, 57 votants).

Nos électeurs ont compris que nous refusions de nous cantonner à un rôle d’animateur de l’école, de « monsieur Loyal » du cirque école, pour nous consacrer à en être un des éléments moteur, bref à représenter efficacement les parents, à apporter des idées nouvelles, à aider à résoudre des problèmes pour le bien de tous les enfants. Nous ne serons pas des parents caméléons, mais des parents tricolores.

Nos élus se sont engagé à vous tenir informé, entre autre via ce blog, non seulement du compte-rendu de leurs interventions au sein du CE, mais également à vous demander votre avis avant les débats, à écouter et porter vos propositions si elles rejoignent les buts poursuivis par l’association, en vous donnant ici, par exemple, l’ordre du jour dès qu’il leur parviendra, afin de faire remonter aussi les avis des adhérents et des sympathisants qui ne sont pas tous parents d’élèves mais parfois de simples citoyens qui ont à coeur la « chose publique »** que représente notre Ecole.

En nous implantant dans le paysage coursanais, en faisant adhérer les citoyens à notre association, nous avons vocation à présenter des listes dès l’an prochain dans tous les établissements scolaires de notre ville.

Bon courage à nos élus.

*à trois voix près, nous obtenions trois élus

**chose publique = la république, du latin « res publica »

Commentaire :

aceconiange oct 15, 11:29

bonsoir, si je peux me permettre, il n’y a pas eu 57 votants l’an dernier omme vous l’écrivez mais 105….

réponse de l’aderep :
Bonsoir, je viens de voir votre commentaire, mais les chiffres, que je n’ai pas plus vérifié, ont été évoqués à deux reprises, lors de la mise sous enveloppes du matériel électoral, et aujourd’hui, pendant les opérations électorales. Dont acte, l’aderep n’existant pas l’an passé, nous faisons encore des erreurs de jeunesse. Je corrigerai en donnant les résultats officiels de l’année passée dès que j’en aurai possession début de la semaine prochaine au plus tard. Merci de votre apport (on a quand même augmenté si vos chiffres sont exacts, le nombre de votants, donc, l’importance de l’élection).



nouveau commentaire à propos de l’article du 3 octobre sur le blog des villages de l’indépendant

Merci Monsieur Gillmann,
Nous dirons que les deux personnes (mme coryne et m franck, ndlr) qui ont écrit ne connaissent pas ce qui ressort de vos propos et que ce sont elles qui ont « dérapé ». Leurs paroles restent très « terre à terre ».

Bonne journée.

Ecrit par : Jack et Pierre | 14.10.2010



des colistiers de la liste fcpe hésitent entre laïcardité et pétainisme, jalousie et délation

Suite à l’article qui nous était consacré, deux colistiers de la liste fcpe concurrente ont joué les donneurs de leçon… pas une bonne idée (fermons les yeux chrétiennement sur les fautes de grammaire) de vouloir donner des leçons de laïcité… quand on démontre que l’on n’est pas laïc ! 

Extrait du blog de l’indépendant :

Commentaires

comment se fait il qu une association qui lutte contre toute atteinte a la laicite,et a la gratuite de l ecole est a son bureau une vice presidente et une tresoriere adjointe dont les enfants sont scolarisee en institution privee(sevigne)?? l encouragement au civisme alors que la tresoriere et la secretaire fument devant l ecole!! et jette les megots par terre!! bel exemple pour nos enfants!!     Ecrit par : coryne | 07.10.2010

l aderep a derape   Ecrit par : franck | 08.10.2010

Réponse :

Les deux commentaires faits sur le présent blog m’invitent en tant que président de l’aderep mais surtout comme citoyen à rappeler ici la définition de la laïcité (source: toupictionnaire): « …Dans la seconde moitié du XIXe siècle, sous la IIIe République, la laïcité est devenue une conception de l’organisation de la société visant à la neutralité réciproque des pouvoirs spirituels et religieux par rapport aux pouvoirs politiques, civils, administratifs. Le but était de lutter contre le cléricalisme, c’est-à-dire l’influence des clergés et des mouvements ou partis religieux sur les affaires publiques. La laïcité est aussi une éthique basée sur la liberté de conscience visant à l’épanouissement de l’homme en tant qu’individu et citoyen.
Concrètement, la laïcité est fondée sur le principe de séparation juridique des Eglises et de l’Etat (loi de 1905 en France), en particulier en matière d’enseignement.
Cette séparation a pour conséquence :
- la garantie apportée par l’Etat de la liberté de conscience et du droit de d’exprimer ses convictions (droit de croire ou de ne pas croire, de changer de religion, d’assister ou pas aux cérémonies religieuses).
- la neutralité de l’État en matière religieuse. Aucune religion n’est privilégiée; il n’y a pas de hiérarchie entre les croyances ou entre croyance et non-croyance… »

Lorsqu’un, deux, trois militant(e)s laïques de longue date choisissent pour des raisons qui leur sont propres de confier leurs enfants à une institution privée, le militant laïc doit s’interroger sur la non-réponse faite par l’institution scolaire publique (horaires de garderies, qualité de la cantine, effectifs d’encadrement…) et tenter de l’améliorer. La laïcité est le respect des croyances et des non-croyances. La laïcardité est bel est bien l’excès fait ici par vos commentateurs et correspond fort peu à l’esprit de la laïcité.

Quant à la cigarette… un brin d’humour et une pointe de reflexion…
Lorsque la SEITA incarnait le monopole d’Etat, lorsque les « troupes » étaient distribuées aux soldats, fallait-il, en bons citoyens, soutenir la progression du cancer? A force de vouloir contrôler les faits et gestes, voire les pensées de nos concitoyens, hors le cadre des lois et réglements, nous allons droit vers une société fasciste.

Ecrit par : Francis Gillmann | 11.10.2010

 

Un petit rajout de notre Secrétaire, très attachée à la non torture de la langue française :

Bonnet d'âne Vite du sérum contre les irritations oculaires !  Donc je traduis le message de madame Coryne pour les personnes qui pourraient avoir du mal à décoder…  Je présume qu’en langage normal il fallait lire comme suit :

« Comment se fait-il quune association qui lutte contre toute atteinte à (au lieu de a) la laïcité (au lieu de laicite) et à (au lieu de a) la gratuité (au lieu de gratuite) de l’école (au lieu de l ecole) ait (au lieu de est) à (au lieu de a) son bureau une vice Présidente (au lieu de presidente) et une Trésorière (au lieu de tresoriere) adjointe dont les enfants sont scolarisés (au lieu de scolarisee) en institution privée (au lieu de privee) vigné (au lieu de sevigne)?? L’encouragement au civisme , alors que la Trésorière (au lieu de tresoriere) et la Secrétaire (au lieu de secretaire) fument devant l’école (au lieu de l’ecole)!! et jettent (au lieu de jette) les mégots (au lieu de megots) par terre!! Bel exemple pour nos enfants!! » (grammaire et conjugaison -4 points, majuscules et accents -1/2 point)

—→  Note : -11/20

…Bel exemple de maîtrise de la grammaire et de l’orthographe, de la conjugaison et de la syntaxe… ! 

Elisabeth

Nota bene (notez bien, madame Coryne) : les cours d’alphabétisation voire de remise à niveau en français débuteront après les vacances de la Toussaint.

véronique oct 21, 10:39

bon je préfère quoi des parents qui fument et jettent les mégots par terre ou des parents hystériques et vulgaires qui tiennent des propos orduriers à la sortie d’école à 12h du style “tu devrais aller faire la P..e au routier sur la nationale” et j’en passe…
Ces même parents, hystériques et vulgaires, qui rejettent le blâme sur les autres concernant leur inertie à défendre l’école publique se donnant bonne conscience à organiser loto, kermesse, carnaval, etc…, pour se faire valoir auprès de la communauté coursanaise qui j’espère n’est pas dupe.
Et de plus vous ne citez que 2 parents qui ont mis leur enfants en école privée, mais ils sont plus nombreux.
Bravo madame vous avez fait du bon travail. Ha ! jalousie quand tu nous tiens!!!! C’est pas beau la délation ça rend encore plus laid qu’on ne l’est déjà.
j’ai de nouveau l’espoir que grace à cette jeune association, ADEREP, les parents auront de nouveau confiance dans cette grande institution qu’est l’ECOLE PUBLIQUE.

Quand à ce monsieur franck qui doit être touuut content de son jeu de mot, il faudrait qu’il nous explique de quel dérapage il parle……allez courage un petit scoop croustillant, un des membres de l’ADEREP aurait été vu dérapant du trottoir car il était trop îvre peut-être ?
Ou alors….. une main a dérapé dans une caisse ?
problème de boite aux lettres ? sabotage d’élection ?
Je cherche… je cherche ou peut-être diffamation ?
bon allez je laisse ma langue au chat, dites le nous on veut savoir aussi



pression exercées sur des candidats pendant la campagne officielle…

Conception d’une démocratie sur mesure et d’un électorat taillable et corvéable à merci, où le combat d’idées laisse la place à des menaces physiques, des chantages, de la désinformation, des pressions de toutes sortes…

Lisez, faites-vous votre opinion…

Lettre à Monsieur le Président de la Commission électorale

 Mais surtout, si vous êtes électeurs, votez par correspondance ou déplacez-vous le 15 octobre !



bulletin de vote, liste des candidats

Ni parents alibis de l’éducation nationale,

Ni parents animateurs exclusifs de kermesses et lotos,

Ni parents manipulés à des fins politiciennes,

Ni parents aux ordres d’une Fédération extra terrestre,

Ni parents revanchards, médisants  et malveillants,

Ni parents jaloux et agressifs,

Mais parents coursanais concernés par l’avenir de nos enfants et de tous les enfants, ayant clairement choisi la ligne éducative, nous votons aderep.

bulletindevote1.jpg  



liste des candidats à l’élection des représentants des parents d’élèves à l’école jeanne miquel

dclarationdintention.jpg 



ecoliersenhaiti |
ONG IDEAL-SERVICES-PLUS enr... |
La maternelle Jules Ferry d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DIANE REDESSANNAISE
| apestouendaunis
| lepapierdanstoussesetats